40 Questions

Des questions pour pouvoir à nouveau dialoguer

 

Série 1 “Pré-coronavirus” 

 

  1. Mettons qu’il se passe quelque chose, peu importe quoi, un objet sur la chaussée par exemple… D’après toi, quel pourcentage de gens a le courage et l’énergie d’agir sans tarder ? En fais-tu partie? Eprouves-tu du respect pour cela ?

  2. « Ne mords pas la main qui te nourrit ». Un proverbe plein de sagesse, ou non ? 

  3. On devrait toujours protéger les enfants, n’est-ce pas ? Vacciner les enfants pour protéger les personnes âgées, est-ce valable ?

  4. D’après toi, les lanceurs d’alerte veulent-ils attirer l’attention sur leurs propres problèmes, ou signalent-ils peut-être quelque chose de potentiellement important ?

  5. La confiance est quelque chose d’important. Sans confiance, impossible de vivre, n’est-ce pas ? Avoir une confiance aveugle, est-ce une bonne idée, une option ? Par exemple, crois-tu aveuglément les commerçants, les banquiers, les entrepreneurs ? T’arrive-t-il de demander un deuxième avis ? Lis-tu parfois des articles critiques ? Cherches-tu à connaître l’expérience vécue par d’autres ? …

  6. Cela t’est-il déjà arrivé d’avoir agi contre ton intuition ? Comment t’es-tu senti par après ?

  7. Quel effet la peur a-t-elle sur ton immunité ?

  8. Quel effet la peur a-t-elle sur ta capacité de raisonnement ?

  9. Lorsque tu cherches de l’information, te donnes-tu la peine de vérifier toi-même les sources ?    


 

Série 2 À propos de la crise du coronavirus

 

  1. Dans quelle mesure penses-tu être bien informé sur le coronavirus ? (utilise une échelle de 1 à 10)

  2. Le “Standaard” a publié un article intitulé : “La seule chose sur laquelle nous sommes d’accord, c’est que quelque chose cloche dans cette crise ».  Qu’en penses-tu ?

  3. Que penses-tu du phénomène suivant ? Les autorités (ainsi que les grandes entreprises ?) paient des « factcheckers », ce qui a pour conséquence que la plupart des citoyens n’ont plus accès directement aux sources, et qu’ils ne les lisent plus qu’à travers un prisme déformant.  

  4. De nombreuses personnes sont convaincues que si nous avions vacciné tout le monde, la pandémie aurait disparu depuis longtemps et donc… que c’est par la faute des non-vaccinés que le virus n’est pas encore éradiqué. Or, petite question : as-tu toi aussi lu ou entendu que des animaux domestiques et des animaux sauvages sont également porteurs du virus (et de ses variants) ? Devrions-nous les vacciner tous, eux aussi ? Ou les exterminer comme on l’a fait avec les élevages de martres et de furets ?

 

  1. Est-il vrai que nous avons appris par la presse officielle que :

 

  • Il y a eu une pandémie mondiale, à cause d’un nouveau virus terriblement mortel

  • contre lequel personne n’est immunisé (en effet, même les jeunes peuvent en mourir)

  • Aucun médicament ne peut le guérir

  • Les personnes asymptomatiques répandent eux-aussi le virus

  • Les confinements, les masques, ainsi que de nombreuses autres mesures sont indispensables afin de le maîtriser, faute de quoi la situation serait encore plus désastreuse

  • Les mesures sont nécessaires et efficaces

  • La seule solution consiste à vacciner tout le monde. Les vaccins sont efficaces et sûrs

  • Les vaccins sont la voie permettant de retrouver la liberté ; une vaccination à 70% permet d’atteindre l’immunité de groupe

 Comme l’a dit notre premier ministre : « Il le faut bien, nous n’avons pas le choix. »

 (As-tu le courage d’aller voir dans quelle mesure les pays où on a vacciné à plus de 90% sont libérés du coronavirus ? Israël, Gibraltar, Les Emirats Arabes Unis... Et quel est l’ampleur du “désastre” dans un pays comme la Suède où il n’y a pas eu de confinements, etc. ?)

  1. Cette question porte sur la gravité du virus. (voir https://www.coronaenquete-form.com/ )

Poser la question ne remet absolument pas en cause le fait que nous ne souhaitons évidemment pas qu’il y ait des malades ou des morts. Il ne s’agit pas de cela.

Voilà bientôt deux ans que ce virus tient à peu près toute la société prisonnière. Nous savons tous qu’il ne s’agit pas d’une petite grippe et que certaines personnes peuvent en mourir. Sais-tu par hasard quel est le taux de mortalité du virus (ou plutôt, quel était ce taux, car tu as sans doute appris que la virulence du virus a diminué), oserais-tu une estimation ? C’est-à-dire, dans quelle mesure le virus est-il mortel (avant vaccination) ?

  1. La prochaine question exige une petite introduction. La létalité du coronavirus a été étudiée à plusieurs reprises, et l’OMS en a publié une méta-étude, à la mi-octobre 2020. Seulement, personne n’est au courant. En Flandre, la plupart des gens estiment le taux de mortalité (IFR) entre 5 et 35%.  Même les médecins ne le connaissent en général pas. D’ailleurs, quelques mois après, le taux a encore été corrigé. 

Ma question est la suivante : « Trouves-tu plutôt normal, ou dommage, que nous ne connaissions pas le taux de mortalité ? »

  1. As-tu une idée de combien de temps il faut normalement pour développer un vaccin ? Pour le tester sur ses effets à long terme, ses effets indésirables… En plus, quand sa mise sur le marché est autorisée, il faut des années avant d’obtenir l’autorisation de vacciner également les femmes enceintes.

  2. On a testé l’effet du stress sur des rats chez qui on a provoqué une infection des voies respiratoires. Il s’est avéré que lorsque les rats étaient sous stress, la mortalité était de 40% plus élevée.  L’ambiance anxiogène dans laquelle se retrouvent la plupart des gens peut-elle être considérée comme une situation analogue ? 

  3. Si des médecins trouvaient un moyen de soigner les patients du coronavirus, devrions-nous apprendre cela par les médias ? Et vaudrait-il mieux que l’ensemble des médecins en soit mis au courant ? 

  4. Les personnes qui travaillent dans le secteur des soins et qui ne prennent pas le risque de se faire vacciner sont-ils des égoïstes ? Il se pourrait que leur refus découle d’une intuition. Peut-être ont-ils de sérieuses raisons de se méfier ?  Ne voudrais-tu pas les connaître ?

  5. Dans une émission de RTL titrée : « Soigner des patients non-vaccinés contre le coronavirus », on peut lire : « Parfois, on éprouve une certaine irritation ». Et, plus loin : « Soyons honnêtes, il m’arrive parfois de penser : quelqu’un d’autre aurait pu occuper ce lit. Or, cette pensée est erronée, je ne devrais pas l’avoir. Car je ne l’applique pas à celui qui, ayant trop bu, a provoqué un accident de la route et se retrouve à l’hôpital. Ni au fumeur qui souffre d’un cancer du poumon… Nous avons tous parfois des comportements nocifs et savons que nous devrions les éviter. » Quel est ton opinion à ce sujet ?

  6. Certains enfants passent des semaines entières en quarantaine (après avoir eu des contacts à risque, notamment). Quel est l’effet de cela sur leur mental, sur leur immunité?

  7. Es-tu certain de pouvoir écarter toute étroitesse de vues chez nos experts ?

  8. Peux-tu affirmer avec 100% de certitude qu’il n’y a pas de conflits d’intérêt chez les experts du régime ?

  9. Trouves-tu qu’un scientifique ou un médecin qui se rend compte que quelque chose cloche a le droit, voire le devoir, de le signaler ?

  10. As-tu de la sympathie pour les médecins ou les scientifiques qui, dans les conditions actuelles, n’ont pas le courage d’exprimer leur point de vue ou leur opinion critique ? Que ferais-tu, toi? As-tu de l’estime pour ceux qui le font (les médecins par exemple risquent la radiation) ?  

  11. As-tu une idée de ce qu’est la dissonance cognitive ? L’as-tu déjà éprouvée dans ta vie, ou l’as-tu constatée ?

  12. Approuves-tu le fait qu’un gouvernement dresse les gens les uns contre les autres ? Qu’il incite à la délation?

  13. As-tu jamais vu, de la part des autorités, un bilan relatif comparant les dommages provoqués par le virus versus ceux provoqués par les mesures ? 

  14. Pourquoi n’y a-t-il pas de psychologues, de pédagogues, d’économistes impliqués dans cette gestion ?

  15. Te rends-tu compte qu’un grand nombre de médecins et de scientifiques ne sont absolument pas d’accord avec les mesures prises, car ils estiment que celles-ci provoquent trop de dégâts ?  Et que ces personnes sont, pour la plupart, censurées ? Leur voix ne se fait que très rarement entendre dans la presse officielle, ou alors, c’est pour s’y faire ridiculiser. Petit à petit, ceci est en train de changer quelque peu.

  16. As-tu une quelconque idée de ce qui se passe à l’étranger ? Par exemple, quelle est l’ambiance en Autriche? Licenciement des non-vaccinés, grave discrimination au moyen d’amendes… Voilà des mois que l’Autriche connaît des manifestations d’une énorme ampleur. En as-tu entendu parler, as-tu vu quelque chose ?

  17. Connais-tu quelqu’un qui un jour a participé à une expérience médicale ? As-tu une idée des conditions légales requises dans ces cas-là ? 

  18. Comment fais-tu la différence entre information / publicité / propagande ?

  19. Une professeure d’Histoire définit la gestion de la crise sanitaire comme étant de la pure propagande. Cela t’intéresserait-il de lire son livre (datant d’avant la crise : “Principes élémentaires de propagande de guerre : Utilisables en cas de guerre, chaude ou tiède…”) ?

  20. As-tu une idée du pourcentage de gens actifs dans le secteur de la santé qui ont opté pour la vaccination de manière véritablement informée et motivée (combien y en a-t-il qui l’ont fait pour ne pas perdre leur travail, pour être libre, ou pour d’autres motifs) ? Qu’en est-il du reste de la population?

  21. Comment peut-on parler ici d’une crise sanitaire alors que le personnel sanitaire qui ne souhaite pas courir de risques avec le vaccin est mis à la porte ? Et quels secteurs suivront?

  22. Des scientifiques ont identifié des souches variantes du coronavirus chez un certain nombre d’animaux (dans la nature). Ne devrait-on pas les vacciner tous également afin d’éradiquer le virus ?

  23. Apparemment, les gouvernements se sont mis en devoir d’amener tout le monde à se soumettre à des campagnes de vaccination régulières. Or, leur tâche ne s’avère pas si aisée, étant donné que

- ils doivent faire accepter par les vaccinés que les vaccins ne sont en fait pas si efficaces que ça et, en même temps, ils doivent convaincre (ou forcer ?) les non-vaccinés que les vaccins fonctionnent

- tout en continuant à nous convaincre tous que c’est vraiment indispensable.

  1. A ton avis, qu’est-ce qui est le plus dangereux: l’obéissance ou l’esprit critique ?

Enfin, une dernière question, la meilleure: quelle question te poses-tu, toi-même ?

_______________________________________________________

 

Une citation d’Albert Einstein:

“Blind belief in authority is the greatest enemy of truth.”

 

Une citation de Dietrich Bonhoeffer:

“ L’obéissance agit sans poser de questions, la liberté s’interroge sur le sens. »

© 2022.  All rights Reserved. Design by Coronaenquête